5ème édition (2019)

il y a 2 mois

Pour la cinquième fois, le festival du théâtre français Mange ta grenouille offrira un aperçu inédit de l’écriture dramatique et du théâtre contemporains français. La cinquième édition du festival aura lieu du 10 au 12 mai 2019 au Studio ALTA à Prague et son invité principal sera la création française TIMON/TITUS mise en scène par David Czesienski et le collectif OS’O.

L’invité principal de la cinquième édition du festival Mange ta grenouille sera la création TIMON/TITUS du jeune collectif OS’O, une adaptation originale de deux pièces shakespeariennes mise en scène par David Czesienski. « L’approche collective se reflète non seulement dans la clarté et la précision des relations bien circonscrites entre les comédiens, mais également par une grande profondeur dramaturgique, » dit Linda Dušková, dramaturge en chef de Mange ta grenouille, pour expliquer le choix de cette création originale. « C’est un style de réalisation tout à fait différent, l’atmosphère de la pièce fait penser par exemple au film Festen. Les réalisateurs travaillent avec le sujet de la dette en essayant de le traiter sous toutes ses significations possibles : qu’il s’agisse de la crise financière de l’Union Européenne ou des relations tendus envers ses grands-parents. »

Des metteurs en scène tchèques présenteront ensuite sous forme d’esquisses scéniques deux textes traduits pour la première fois en tchèque : le poème scénique expérimental Namaran de Laura Tirandaz, auteure et comédienne française, et Guide d’éducation sexuelle pour le nouveau millénaire, une comédie poétique et un peu nostalgique écrite par Olivier Sylvestre qui sera le premier auteur canadien à visiter le festival. Son premier texte dramatique La beauté du monde a reçu le prestigieux Prix Gratien-Gélinas et a été finaliste du Prix littéraire du Gouverneur général. Son livre le plus récent, Noms fictifs, a également fait partie des finalistes de ce prestigieux prix littéraire canadien.

Pendant toute la durée du festival, les visiteurs auront la possibilité de voir l’exposition réalisée à partir du projet Correspondance, dans le cadre duquel un artiste tchèque et un artiste français échangeaient des lettres et répondaient à des questions sans se comprendre mutuellement. Au programme également une « bataille » scénique d’illustrateurs, de nombreuses discussions avec les auteurs, des concerts, un cours de français et un atelier de création narrative pour débutants.