3ème édition (2017)

il y a 10 mois

Des représentations de pièces françaises contemporaines, des rencontres avec des auteurs français, des traducteurs et des artistes tchèques et différents autres événements autour du théâtre : on peut trouver tout cela au menu du festival du théâtre français « Mange ta grenouille » (« Sněz tu žábu »), dont la troisième édition débute ce jeudi et se poursuit jusqu’à dimanche au Studio Alta à Prague. 

Pour cette édition les organisateurs ont invité une compagnie française, Le Cabinet de curiosités, avec leur spectacle, « Le Projet Ennui », qui sera présenté jeudi soir en français avec des sous-titres tchèques.

Cinq autres pièces françaises de dramaturges contemporains, tels que Catherine Zambon, Pauline Peyrade ou Matéi Visniec, figurent cette année au programme du festival, toutes présentées par des artistes tchèques et sous-titrées en français. Leurs auteurs sont également les bienvenus à Prague.

« Il est très important pour nous d’inviter les auteurs des pièces et de créer des collaborations et des rencontres entre les auteurs et les metteurs en scène. Nous avons envie de présenter des pièces qui n’ont jamais été traduites ni montés en Tchéquie. Nous nous disons que peut-être quelqu’un va ensuite les choisir pour les monter ou, au moins, que cela va permettre des rencontres entre les traducteurs et les auteurs. » (Linda Dušková, dramaturge en chef du festival)

 « Mange ta grenouille » n’est pourtant pas orienté seulement vers les représentations théâtrales. De nombreuses discussions, lectures scéniques, projections ou concerts se tiennent tout au long du festival, ainsi que des expérimentations artistiques, dont par exemple le projet « Korespondence » (« Correspondance ») :

« ‘Korespondence’ est un concept d’une traduction intuitive entre un acteur et performeur tchèque et une actrice française. Ils s’échangent depuis plusieurs semaines des lettres audio mais ni l’un ni l’autre ne comprennent la langue de l’autre. Ils le font dans l’anonymat. A la base de ces lettres, ils vont créer chacun une performance selon ce qu’ils ont compris de ce que l’autre leur racontait. Cela va donc être une grosse expérimentation, présentée dimanche après-midi. Nous sommes très curieux de voir ce que cela va donner. » (Linda Dušková)